Agenda social 2008 : agir vite et ensemble

Communiqués
remonter

Agenda social 2008 : agir vite et ensemble

L’Union pour un Mouvement Populaire salue le succès de la conférencesur l’« agenda social » 2008 qui s’est tenue aujourd’hui à l’initiativedu Président de la République.

Nicolas SARKOZY poursuit sur la voie dudialogue social. Cette démarche, le chef de l’Etat l’avait annoncée entant que candidat. En restant fidèle à cet engagement, il montre savolonté de trouver dans la négociation et la concertation des solutionsfortes et partagées aux problèmes lancinants que connaît notre pays.

Le chef de l’Etat entend l’impatience desFrançais. Cette impatience, c’est tout à la fois l’exaspération devantla baisse du pouvoir d’achat, l’incompréhension devant le chômage etl’inquiétude liée aux risques de dégradation de la compétitivité de nosentreprises.

Le constat est connu depuis trop longtemps.C’est pourquoi Nicolas SARKOZY souhaite agir vite. Comme il l’a rappeléen demandant aux partenaires de sociaux de prendre leursresponsabilités, rien ne pourra se faire sans eux, ni sans leurdétermination à faire avancer la France, dans l’intérêt des salariés,des entreprises et de tous les Français. Ce sont tous les acteurs del’économie et du social, pouvoirs publics comme syndicats, que lesFrançais jugeront et qui seront comptables devant ces derniers desrésultats atteints en termes de pouvoir d’achat, de croissance ou deplein emploi.

Cette conférence n’a laissé de côté aucun dessujets cruciaux pour l’emploi et le pouvoir d’achat : la réforme dumarché du travail, la fusion de l’ANPE et de l’UNEDIC, la formationprofessionnelle, la conditionnalité des allègements de chargessociales, le Grenelle de l’insertion, ou encore la lutte contre lapauvreté.

Elle a permis de donner aux Français et auxpartenaires sociaux une plus grande visibilité sur les réformes à veniret le calendrier des négociations qui les accompagneront. Cettedémarche de transparence et de préparation en amont est à la foisinnovante et efficace. Elle marque clairement la naissance d’unenouvelle méthode où chacun est appelé à prendre ses responsabilités etoù le dialogue social joue le rôle qui doit être le sien.

L’UMP soutient en outre pleinement la volonté de Nicolas SARKOZY de donner un nouveau souffle à la démocratie sociale.

Au-delà de ces questions de fonds qui figureront à l’agenda social del’année 2008, Nicolas SARKOZY a annoncé des mesures fortes pour plus detransparence du financement des organisations syndicales. L’UMP apporteun appui résolu à ces mesures, qui sont de nature à restaurer laconfiance dans le fonctionnement des syndicats et à mettre un terme auxsoupçons et à l’opacité, comme cela a été fait il y a vingt ans pourles partis politiques.

Patrick DEVEDJIAN
Secrétaire général

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*