Violences en banlieue: le deuil ne se lave pas dans la violence

Actualités
remonter
 

Violences en banlieue: le deuil ne se lave pas dans la violence
La déclaration d’Yves Jégo, porte-parole de l’UMP, suite auxaffrontements survenus à Villiers-le-Bel dans le Val-d’Oise à la suitedu décès de deux adolescents.

La violence ne résout pas le deuil quelle qu’ait été la douleur biencompréhensible des familles. Il faut que nous sachions ce qui s’estpassé à l’occasion de ce drame, mais il faut surtout que les habitantsde ce quartier ne soient pas les victimes d’une situation de violence.(…)

Je crois qu’il faut avoir vis-à-vis des auteurs de violences undiscours de fermeté, rappeler que les violences sont inacceptables,mais rappeler aussi que rien ne justifie que des quartierss’enflamment, que des voitures brûlent.

Assemblée nationale – 27 novembre 2007

Ce contenu a été publié dans General. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*